intaglio engravings

La pointe sèche

 

Zoran Music mentionne que dans la pointe sèche – on peut s’exprimer de la manière la plus pure avec le trait – on ne peut pas tricher. Le cuivre résiste plus à l’outil que la feuille au crayon, sollicite une plus grande mobilisation du corps et surtout fait entrer l’image dans le retardement de son apparition. A la différence du dessin qui, selon Music, est au plus proche de l’émotion et demande quasiment d’être donné d’un coup.

 

La gravure au carborundum

 

La technique du carborundum appartient à la collagraphie qui consiste à coller ou fixer sur un support une ou plusieurs couches de matériaux. Plus précisément, la gravure au carborundum consiste à coller une poudre métallique très dure qui est mélangée à des liants et des colles acryliques avec des vernis ou des résines qui durcissent au séchage créant ainsi une structure en relief sur la plaque sans avoir à creuser le métal. Ce support est ensuite encré, essuyé et imprimé selon la technique de la gravure en creux. Cette technique permet de créer des images de grands formats, le mélange pâteux est travaillé à la brosse comme en peinture et donne en séchant une matière très dure.

 

La gravure au carborundum permet de créer des images de grands formats. Par l’utilisation du carborundum, la représentation, la peinture d’imitation et la mimesis, la ressemblance tendent à se fondre dans la touche picturale. Le carborundum nécessite d’aller à l’essentiel, de simplifier la forme.

 

 

 

 

 

 

 

 

Copyright © 2018 by Vincent Moreau. All rights reserved.

Contents of these pages, including photos and text, may not be reproduced, published, copied or transmitted in any form without written permission of the author